03 septembre 2016

Je travaille dans un combini

L’été dernier, reclus au fin fond de la campagne française dans un village mouroir, j’écrivais un peu par hasard un article très sommaire sur les supérettes japonaises. J’étais loin d’imaginer que j’allais passer de l’autre côté de la caisse. D’autant plus que ce n’est pas du tout le genre d’emploi adapté à mes capacités. Les métiers de relation avec le public me stressent et me vident de mes forces. Je suis psychologiquement KO au bout de 3 heures d’interaction sociale, alors des visages inconnus qui changent toutes les 30 secondes,... [Lire la suite]
Posté par Stingray à 04:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]