Au début de l’automne, on voit apparaitre dans les rayons des supermarchés des sachets d’Oden.

Alors qu’ils sont vendus à l’unité dans les combinis, on les retrouve en rayons sous la forme de sachets ou de barquettes contenant plus ou moins les mêmes assortiments.

sachet-odenbarquette-oden

Sous ce format, ils sont adaptés pour un repas de 2 ou 3 personnes. En sachet plastifié, ils sont livrés avec leur bouillon, et un morceau de kombu. En barquette, il faudra faire le bouillon soi-même à la maison.

Oden est un plat composé principalement de Daikon (gros radis blanc japonais) et de fritures à base de tofu et de poisson. Les Japonais ont tous des préférences différentes concernant les ingrédients vitaux pour un bon Oden, mais un seul aliment est récurrent et réunit tous les Japonais : le Daikon. Or, c’est l’aliment qui manque toujours lorsqu’on achète de l’Oden en magasin.

Le radis cuit perdant vite de sa consistance, il s’abime trop vite pour être vendu serré sous les autres aliments. Ainsi, il faut l’acheter séparément.

oden_daikon-thumb-189xauto-135

oden_chikuwa-thumb-189xauto-140

Daikon, du radis cuit. Chikuwa. surimi de forme cylindrique.

item_kinugoshiatsuage1_l

ganmo

Atsuage. Tofu frit Ganmodoki. Tofu frit contenant un peu de légume.

oden_konnyaku-thumb-189xauto-137

shirataki

Konnyaku. Shirataki. Konnyaku en forme de vermicelle.

item_kobu1_l

oden_gobomaki-thumb-189xauto-138

Kombu. Algue qui sert à préparer le bouillon pour faire mijoter l’Oden. Gôbômaki. Tige de bardane entourée de surimi.

oden_mochikinchaku-thumb-189xauto-141

oden_tamago-thumb-189xauto-142

Kinchakumochi. Boule de gâteau de riz emmaillotée dans du tofu frit. Oeuf.

oden_hanpen-thumb-189xauto-146

satsumaage

Hampen. Souvent vendu à part. Très fragile. Satsumaage. Surimi frit à la manière de Kyûshû.

En combinis, on trouvera en plus, des tendons de boeuf en brochette ou des saucisses.