Je n’avais jamais eu l’occasion d’en voir en ville. Il arrivait parfois qu’un singe du zoo s’échappe et passe à la télé, mais je n’imaginais pas qu’il était possible de s’approcher aussi près d’eux dans leur environnement. On se trouve du côté de Gero sur la route qui mène à Nagoya. Les macaques sont sur le bord de la route. Un groupe d’une dizaine d’individus squatte une zone où sont stockés des troncs d’arbres. Une partie se tient en hauteur et cherche des marrons dans les branches. Un jeunot les fracasse au sol pour les ouvrir. (photo 1) Les autres quadrillent au sol. Lorsque les femelles s’impatientent et quittent la zone, des gourmands s’attardent encore, mais lorsqu’ils réalisent qu’on ne les attend plus, les retardataires descendent de leur arbres et disparaissent dans la forêt…