Sujet futile, les araignées sauteuses. Elles commencent à s’infiltrer dans la maison ces temps derniers. Pas en grand nombre, fort heureusement. Elles sont minuscules et inoffensives. J’aime les observer et les prendre en photo mais faute d’avoir l’objectif adapté, j’utiliserai exceptionnellement des images trouvées sur internet.

Ces araignées sauteuses vivent en Asie. On les appelle ici “haetori” (attrape-mouche). Elles ne tissent pas de toile dans les coins. Elles rôdent sur les murs et tatamis, à la recherche de mouches et autres insectes. Ce sont des stratèges. Elles courent, bondissent, utilisent la hauteur et les coins morts pour surprendre leurs proies. Je n’ai pu distinguer que 2 sous-espèces chez moi : misuji et chasuji. Elles sont pratiquement identiques mais les mâles et les femelles sont reconnaissables. Alors que les mâles ont un abdomen lisse marqué par deux longues bandes foncées, les femelles sont légèrement plus ramassées, plus volumineuses aussi, mais carrément plus velues. J’avais tendance à les exterminer, mais puisqu’elles se nourrissent d’insectes, j’en ai fait mes alliées.f-haetori_tyasuji02f-haetori_misuji04ms

53020