kiri-cream-cheese-herb-garlic

La plupart des fromages que j’affectionne sont trop forts pour le grand public nippon : ils sentent, leurs couleurs n’inspirent pas confiance et ils ont des textures inquiétantes…

Le Japonais moyen se tourne vers le fromage fondu et les produits qui sentent le moins. Cela explique le succès de Kiri au Japon. Il est surtout apprécié par les adultes.

Je viens de découvrir un hybride entre un kiri et un boursin. On y retrouve le goût du boursin, quoique moins prononcé, et la texture du kiri, facile à tartiner et au fumet discret… pas de quoi casser des montagnes, mais à moins de 300yen les 108 grammes, cela met un fromage “ail et fines herbes” à la portée de toutes les bourses…