A la gare de Caen, petit souci. Ma carte bleue a été refusée au guichet. Comme je voyage beaucoup en ce moment, j’ai pensé à un simple dépassement au niveau des retraits d’espèces. En fait, j’étais loin de me douter que l’argent que j’avais déposé sur mon compte en France pour financer mon séjour avait été ensuite bloqué par un organisme de perception avec lequel je ne suis plus en relation depuis des lustres. Le problème a été réglé par la suite, mais ces empaffés ont quand même failli transformer mon séjour en cauchemar en bloquant 90% de mon crédit sans motif et de manière anonyme ; c’est à dire, si on écoute leurs explications que “quelqu’un qui n’a pas laissé son nom a fait une demande de saisie sans motif à mon encontre”, et la banque a suivi, sans se poser de question. Heureusement qu’il me restait quelques billets sur moi et que les voyages en train avaient été commandés à l’avance par internet. (Pour info, l’organisme de winner qui fait ça s’écrit en 3 lettres et comme par un R)

Bref, avant de rentrer de Caen, j’ai voulu revoir l’Atlantique. Je suis rentré en faisant un détour par Deauville. J’aurais voulu prendre de belles photos, mais avec mon trépied de 10 cm et le vent, j’ai raté un grand nombre de clichés.deauville-hermes deauville-nuit2

deauville-nuit deauville-nuit3

J’ai moins aimé Deauville que Bayeux. Ils se la pètent trop à mon gout. Cela manque d’authenticité et de modestie. J’ai néanmoins pu faire quelques pas agréables sur la plage, contempler l’horizon et goûter l’eau de mer.

Au retour, ce fut assez drôle pour obtenir un ticket de RER en sachant que ma carte était bloquée et que les guichets SNCF étaient fermés à Hausmann après une certaine heure. Ils avaient une machine à billet qui a avalé le mien sans me faire le change… J’ai du rater pas mal de trains avant de m’en sortir ET de récupérer mon billet. Ce genre de mésaventure m’était déjà arrivé au Japon, mais les gars m’avaient dépanné en 30 secondes.