maccha_azukiLorsqu'il s'agit de grignoter au moment du goûter, le haricot vert et le thé vert sont des éléments difficilement évitables, au Japon. On retrouve le haricot rouge dans de succulents mochis qui viennent contraster avec l'austérité et le goût noble du thé vert.
Je me suis dit que des biscuits fondants au thé vert et aux haricots rouges pourraient être une surprise pour mes papilles.
Pour être surpris, j'ai été surpris. Cela m'a rappelé le goût ammoniacal des camemberts japonais. C'est tout proprement dégueulasse : une infection.
On ne sent pas le goût du thé vert, mais l'odeur ne donne pas très envie d'aller plus loin et un arrière goût se répand sur le palais et stoppe l'appétit...
Ce produit serait invendable en Europe.

Que le créateur de ces biscuits brûle en enfer !!!