Quelle nuit ! Entre vents froids et chaleurs insupportables, je n’ai pas pu dormir plus de 3 heures. Je rattrape mon sommeil perdu dans l’autocar qui me mène à Kyôto. Plus j’approche de ma destination, plus le ciel s’obscurcit; ce qui n’est pas pour me déplaire. Enfin un peu de fraîcheur ! A Nagoya, j’avais commis l’erreur de ne pas descendre pile à ma station. J’avais du me retaper le chemin de la gare centrale à l’auberge de jeunesse. Cette fois-ci, je reste alerte et descends pile à Higashiyama.

199

L’auberge que j’ai choisie ressemble un peu à une colonie de vacances. Les enfants japonais arrivent par grappes entières. Je m’étais habitué à des auberges à taille humaine. Ici, on se croirait plutôt dans un internat ! Je suis même obligé de manger à la cantine le soir avec tous les gamins !! Pour commencer, je lâche mes bagages, et fais le tour du quartier. Je ne pouvais pas mieux être situé ; je tombe directement sur Heian Jingu, un site touristique majeur :206

Ce sanctuaire, construit en 1895, est la réplique fidèle du Palais Impérial de Kyôto tel qu’il était à l’époque Heian. L’influence chinoise de l’édifice saute aux yeux.

205

heianji