J’arrive en fin d’après-midi à Nagoya. L’auberge de Jeunesse où j'ai l'intention de résider se trouve à 20mn de métro du centre ville. Ensuite, il faut encore marcher voire grimper pour atteindre l'endroit...

Je me fais indiquer l’entrée de l’hôtel et dépose mes valises afin de commencer en hâte une visite de la ville avant la tombée de la nuit.

136

J’arrive un peu tard au château de Nagoya ; le temps de faire le tour de l’enceinte du château, la nuit est déjà tombée. Je me retrouve dans l’obscurité, passant entre des petits groupes de chats errants et des SDF qui préparent leur abri. Une cigale que je manque d’écraser émet un crissement si aigu et soudain que je suis terrifié sur le coup par ce son si inhabituel.

139

Faire le tour du château m’a amené bien trop loin ; je reviens vers les quartiers animés. Rien ne me semble très différent de ce que j’ai vu à Tokyo et à Sendai. Par contre, les gens ont l’air en général plus petits, au faciès plus typé que dans le nord, en tout cas, c’est mon impression.

Je passe un coup de fil à la famille Mitsui pour leur dire que je suis bien arrivé. J’en profite aussi pour appeler une correspondante Nagoïte, qui parle couramment français. On se verra demain soir à la sortie de la gare. Elle me demande où je me trouve actuellement, mais je suis dans l’incapacité de lui répondre ; je suis plus ou moins perdu dans un coin près de Sumiyoshi. J’ai une fâcheuse tendance à marcher sans regarder les plans…

J’arrive toutefois à rentrer à l’hôtel 5mn avant le couvre-feu. Ma chambre de 6 est vide… Cela me rappelle Tokyo Iidabashi YH avec ses chambres vides mais officiellement complètes pour la nuit…