ropeway2Goryokaku est aujourd’hui un parc. A l’entrée se pressent de nombreux passants : promeneurs avec leurs chiens, lycéens sortant des cours…

je suis interpellé par un groupe de collégiennes qui veulent parler anglais avec un gaijin. "Helllloooo !!!"

Je n’apprécie pas trop qu’on m’adresse la parole dans la langue de l’anglois honni (Boutons l’Anglois hors du Royaume !!).  Je leur réponds en japonais, ce qui fait qu’elles appellent maintenant leurs copines « hé ! venez les filles, celui là parle japonais ! ». Un groupe se presse autour de moi. Bref, mauvaise idée de répondre en japonais si c'est pour esquiver un assaut de questions.

S’en suit, une conversation très banale, qui semble satisfaire leur curiosité : "D'où venez-vous ?"  "où allez-vous ? " "Comment se fait-il que vous parliez japonais ?"...

Après ce premier contact, je les distance rapidement et arrive à trouver un banc isolé pour profiter de la vue du haut des fortifications, mais un nouveau groupe de collégiennes vient me demander ce que je suis en train d’écrire sur mon calepin. Quelles curieuses !!

Je repasse donc par le même interrogatoire…

Retour à l’hôtel après une bonne heure de marche…. je suis cassé mais satisfait de ma visite. Le patrimoine de cette ville est impressionnant !! Je n'aurai probablement pas l'occasion de revenir mais je ne l’oublierai jamais.

Hakodate est une ville magnifique. C'est dit.

Petite