073

Le tenant, un grand Japonais (anglophone) m’explique qu’il s’agit d’un hôtel de type Ryokan. Il constate ma satisfaction de goûter aux charmes d’une maison japonaise traditionnelle. Il me présente une chambre dans laquelle il me laisse m'installer puis revient un peu plus tard pour m'en déloger. Il préfère me propose une chambre plus ventilée à cause des chaleurs exceptionnelles de la saison.

Un autre locataire japonais me rejoint plus tard en soirée… Après une petite causette, je me mets sur mon 31 pour une visite nocturne de la ville. Il est hors de question que je me mette en short et bob comme les font les touristes américains. On les reconnaît à leurs habits « beaufs du dimanche »; ils sont patauds, bruyants, et non respectueux de la culture japonaise, en tout cas ceux que j’ai observés. Je sors le fer à repasser, la chemise qui va bien, et la cravate et je file vers les quartiers animés.

La ville de Sendai est assez importante et semble être une zone fortement industrialisée. La nuit, l’activité intense du centre rappelle certains quartiers de Tokyo. Je n’ai pris aucune photo mais j’ai le souvenir d’un certain nombre de miséreux dormant sous des routes et lignes de chemins de fer surélevées, comme j’avais pu le voir à Sapporo.